Partagez | 
 

 ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Lumos sur
H. Ange d'Estrées


Modérateurs


─ Hiboux postés : 113
─ Age : 23

MessageSujet: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   Dim 24 Avr - 19:58

H. Ange d'Estrées





généralités

    - Avatar: Francisco Lachowski.
    - Nom complet: Hippolyte, Ange d'Estrées.
    - Maison: Gryffondor.
    - Année: Septième.
    - Date de naissance: 07/11/2041.
    - Nationalité: Franco-anglais.
    - Baguette: Mesurant 27,5 cm, sa baguette est confectionnée en bois de rose et contient un fragment de dard de billywig.
    - Patronus: Un loup.
    - Epouvantard: Le cadavre de sa sœur.
    - Penchant sexuel: Bisexuel.
    - Signe particulier: Il possède un léger accent français.
    - Animal de compagnie: Un hibou grand-duc nommé Fantôme.






en détails



PHYSIQUE


«Eh, regarde là-bas! C'est le mec de Camille!» «Hein? Mais je croyais qu'il sortait avec Cécile?» «N'importe quoi. Son ex, c'est Delinda.» «Euh...T'es sûre?» Non. Même pas. Ce garçon n'a jamais eu de vraie relation. Ce garçon, c'est Ange. Ange, c'est le centre d'intérêt principal des jeunes sorcières. Je pense que toutes les filles ne désirent qu'une chose dans cette école : pouvoir dire qu'elles ont été sa petite amie officielle. Malheureusement, malgré leurs prétentions bruyantes et invraisemblables, aucune ne peut déclarer l'avoir été. Car Ange n'a que faire de l'amour. Si les filles l'adulent, il s'en contrefiche. Si ces damoiselles fantasment devant sa plastique de rêve, lui ne les regarde même pas. Une silhouette élancée, une corpulence fine et légèrement musclée, une peau légèrement hâlée... Voilà ce qui les fait rêver. Des tas d'autres garçons possèdent ces caractéristiques, mais lui est le seul chez lequel elles se combinent en un florilège de classe et de magnificence. Rien en lui n'est grossier. Tout est assemblé pour que le regard n'en soit pas irrité, simplement impressionné de douceur et de satisfaction. Son visage possède une mâchoire légèrement carrée, un nez fin et mutin et des lèvres en cœur plutôt attirantes. Ces lèvres, quand le jeune homme traverse quelque bonne période, découvrent deux rangées de dents parfaites et alignées avec maestria. Sa figure en elle-même n'est pas d'une beauté extraordinaire, mais elle vous séduira de ses airs enfantins et empreints de bonhomie. Les yeux ancrés profondément au dessus de deux pommettes volontaires darderont sur vous un regard pétillant et réfléchi. Leurs prunelles sont couleur chocolat. Un cacao pur, sans traces de verdure. Un marron vif et simple, mystérieux. Des paupières rieuses, une chevelure brune aux reflets chatoyants. Comme une offense à cette beauté presque parfaite, le jeune homme se plait à la laisser en permanence décoiffée. Un sentiment qui se retrouve aussi dans le style vestimentaire de l'Adonis, qui, indifférent aux conventions, revêt généralement de simples Tee-shirts ou des jeans étroits et délavés.
Ange sait qu'il possède un physique avantageux. Et il ne cherche pas à s'en cacher. Il se remarque souvent dans les couloirs par sa haute taille, mais surtout par son air désabusé. Le regard pensif, les sourcils haussés, il passera devant vous sans même vous remarquer. Même si vous l'observez avec insistance. Et c'est sans doute ce que vous ferez.


HISTOIRE


Journal de Lucy Weasley
7 décembre 2041
Ange. Je ne sais pas si ce prénom sera adapté à sa personnalité. Je l'espère – nous nous en apercevrons avec le temps. Je l'imagine déjà dans trente ans, mon petit garçon. Il sera peut-être marié, aura des enfants, et moi je serai la vieille grand-mère gâteuse qui fait des bisous baveux à ses descendants. Oui, c'est le scénario le plus probable. A plus courte échelle, j'estime que dans une dizaine d'années il entrera à Poudlard, ou peut-être à Beauxbâtons... Ça, nous ne le savons pas encore. Il faut que je m'épanche davantage sur le sujet avec Léandre. Pour l'instant, nous vivons en France. Nous ne manquons de rien ; l'héritage que nous avons touché dernièrement d'un vieil oncle de mon cher et tendre fait déborder notre compte à la banque Gringotts. Mais nous avons décidé de déménager l'an prochain en Angleterre, pour nous rapprocher de ma propre famille. Le décès brutal de mes parents l'an dernier m'a beaucoup touché, et je pense que vivre près de ma sœur Molly me fera le plus grand bien. De plus, j'ai envie de tomber à nouveau enceinte. Nous achèterons une grande maison, pour y loger toute cette petite fratrie. En tout, j'ai bien envie d'avoir cinq enfants. Léandre est un peu réticent, lui ne désire en avoir que deux ou trois. Mais je sais que j'arriverai à le décider, comme à l'accoutumée.
Ma parole, je m'égare! J'en étais à parler d'Ange et du choix de son prénom. Un prénom français, d'ailleurs, dont j'affectionne particulièrement la sonorité. « Ange ». C'est joli, non? En tout cas, ce poupon comble ses parents de bonheur! Je n'aurais pu espérer nourrisson plus mignon. Il possède un grand front et les traits de son père. En revanche, il n'est pas très calme et ne paraît pas prêt de faire ses nuits. Je suis épuisée, je n'ai le temps de voir aucune de mes amies. D'ailleurs, le voilà à nouveau qui pleure... Je vais aller le voir, vite, avant qu'il ne réveille son père! Il est plus de deux heures du matin, imaginez-vous. Il faudrait que je songe à me coucher. Je te laisse donc, et te dis à demain. Ces séances d'écriture quotidienne me font le plus grand bien, je ne remercierai jamais assez Léandre de m'y avoir fait songer.

Journal de Lucy Weasley
27 septembre 2043
Mon Dieu! Je sens que le jour est venu. Le bébé va venir aujourd'hui. J'en suis certaine. Avec deux mois d'avance. J'angoisse énormément, mais les médecins m'ont dit que ça se passerait bien... Donc je vais arrêter d'en parler. Rien que d'y penser, j'en ai des frissons.
Est-ce que ce sera une fille ou un garçon? Secrètement, j'espère une fille. Ce serait tellement formidable! Son grand frère Ange est tellement mignon, qui plus est. Pour tout te dire, c'est un véritable ange, avec moi. Oui, je sais, c'est un mauvais jeu de mot, il faudrait que je songe à arrêter de débiter ce genre de sottises. Et pourtant, c'est la stricte vérité! Finalement, je ne regrette pas d'avoir refusé de partir emménager en Grande-Bretagne. La France me plait tellement... Je pense que nous resterons ici encore très longtemps, jusqu'à ce que ce pays me lasse. Ce qui, à mon humble avis, ne se passera jamais.
Je te laisse, Léandre m'appelle. Cette nuit, l'accouchement. Je stresse tellement.

Journal de Léandre d'Estrées
27 septembre 2046
S'il y a quelques années, on m'avait dit que je me mettrais à écrire dans un journal... C'est une lubie de femme. Je n'y aurais donc pas cru. Pourtant, c'est moi-même qui avait conseillé de le faire à ma douce Lucy. Et c'est aussi à cause d'elle que j'écris aujourd'hui. J'ai tellement besoin de parler d'elle. J'ai tellement mal.
Aujourd'hui, cela fait exactement trois ans qu'elle est partie. Jour pour jour. Trois ans qu'elle nous a délaissés pour un royaume au-delà de l'imaginaire, un endroit où j'espère qu'elle est heureuse. Son décès a été si tragique. Et inattendu. Je me souviens avoir été heureux, ce soir là, quand elle a déclaré avoir des contractions. Mon second enfant qui allait pointer son nez, vous pensez! Malheureusement, cela s'est vite compliqué. Les médecins, trois heures plus tard, m'ont dit que l'accouchement ne se déroulait pas comme prévu, qu'ils risquaient de perdre le bébé prématuré, à cause de ces deux fichus mois qu'il n'avait pas passé dans le ventre de sa mère. J'avais pleuré. Mais je ne m'étais pas attendu au pire. Une heure plus tard, les docteurs revenaient vers moi, la mine déterrée, et m'annonçaient que le bébé était finalement né. Mais que la génitrice y était restée.
Je crois que je n'ai pas tout de suite réalisé. Non, j'ai mis deux bons mois à m'apercevoir qu'elle s'en était allée. Il paraît que toutes les nuits, je lui parlais comme si elle était encore là, que je refaisais le lit incessamment. Un jour, je suis sorti de ma léthargie, et la première chose à laquelle j'ai pensé était mes deux enfants. Le petit dernier dont je ne savais rien. On m'apprit que c'était une fille, qu'ils l'avaient nommé Lucy en souvenir de sa pauvre maman déchue. J'en fus heureux. Du moins, tout aussi heureux qu'on peut l'être après la mort de son épouse. Je suis allé la voir, je l'ai serrée contre moi, mesurant le poids de sa naissance. Je n'ai pas tout de suite pensé à Ange. Pourtant, c'était lui qui avait le plus besoin d'aide et de mon soutien. Il ne parlait plus, ne mangeait plus, ne bougeait plus. Depuis deux mois son esprit semblait s'en être allé. Un enfant, à deux ans, ne comprend pas tout. Mais s'il n'a plus sa mère, il est égaré. Ange était égaré, voire complètement perdu. Ange n'était plus un ange. Ses ailes étaient tombées le jour de la naissance de sa sœur – le jour du décès de sa mère. J'ai soigné Ange. Il a retrouvé le sourire. Il m'a retrouvé, je l'ai aimé. J'ai arrêté de penser à moi. Nous avons déménagé en Angleterre, là où souhaitait sans doute se rendre ma femme avant qu'elle ne parte. Nous avons continué à vivre. Malgré tout.
Voilà, j'ai fait ce récit. Ça me soulage, car j'y songeais depuis un certain temps. Mon esprit est plus léger, du moins c'est l'impression que j'ai.
Vous savez, Ange s'est bien rétabli, je pense. Et la petite Lucy est tout à fait adorable. Moi, je ne sais pas comment je vais. Je suis un moldu, eux sont sans doute des sorciers... D'ailleurs, les pouvoirs de mon garçon commencent déjà à se manifester. Bref. Assez.

Journal de Ginger Hood
15 juillet 2049
Je ne sais plus quoi faire. En devenant la nourrice de ces deux petits bouts, je ne pensais pas être autant touchée par l'histoire de leur famille. Cette histoire si tragique... Cela me fait tellement mal pour eux! Je suis embauchée à plein temps, en ce moment. Une sorte de gouvernante. Leur père ne peut plus s'occuper d'eux. Il est à l'hôpital, son cancer va sans doute avoir raison de lui, je n'ose imaginer le pire pour ses enfants. Deux ans qu'il est atteint par cette fichue tumeur! Il est jeune pourtant, la trentaine (à vrai dire, je n'ai jamais cherché à savoir son année de naissance) mais il paraît que c'est le pire âge pour avoir ce genre de maladie. Moi, je n'en sais rien, je n'ai pas fait médecine. En tout cas, je n'aime pas ça, c'est très triste pour la famille. Au début, monsieur d'Estrées prenait ça à la rigolade, avec son humour français douteux et son accent qui m'a toujours fait rire. Mais le temps a passé, je crois qu'il a arrêté de se battre. Il avait sans doute envie de rejoindre sa défunte épouse, qui sait... Mais a-t-il seulement pensé aux petits? Actuellement, il est sur son lit de mort. Je ne sais pas ce que vont devenir les deux enfants. Je tiens tellement à eux...

Journal de Ginger Hood
30 août 2049
Un mois que s'est éteint monsieur d'Estrées. Tout va si vite, le temps passe à une vitesse effarante cette année! Et avec cet affreux événement, cela n'a fait qu'amplifier les choses. Moi, j'avoue avoir versé quelques larmes. Je ne devrais pas, ma propre famille se porte comme un charme, mon petit-fils vient tout juste de naître et est fantastique. Mais ces deux enfants... Ange et Lucy. Ange est un garçon éveillé, il a tout de suite compris. Il a huit ans. Il s'est montré impassible quand on lui a déclaré que son père était décédé! La petite Lucy, elle, n'a pas compris.
Le plus horrible, c'est que l'assistante sociale qui est débarquée après le décès du pauvre homme a dû les placer dans des orphelinats différents. Ange à Londres, Lucy dans un village de l'est qui m'est inconnu. Oui, ça doit être ça, le plus horrible. Ils ne se reverront sans doute plus jamais. Je ne comprends pas que leur tante, une certaine Molly, n'ait pas accepté de les accueillir... Mais soit, ce sont leurs affaires.
Moi, j'en ai assez, je crois que je vais prendre ma retraite. Cette histoire me suivra longtemps, j'ai assez souffert pour les autres comme ça...

Journal d'Ange d'Estrées
5 avril 2050
Je reviens tout juste de cette promenade matinale écœurante qu'ils nous obligent à faire tous les dimanches. Je les déteste. Quelle bande de crétin. Le pire de tous ces débiles, c'est le directeur. Avec ses airs aristocrates alors qu'il pue le parfum bon marché. Je suis sûr que les costumes qu'il porte coûtent même pas dix euros et qu'il les achète sur le marché. Je le hais.
La dernière fois, j'ai demandé pourquoi on n'avait pas fêté mon anniversaire. Ils m'ont pas répondu. J'ai aussi demandé pourquoi on m'autorisait pas à voir ma sœur. Ils m'ont répondu. Mais c'était nul. Apparemment, ils savent pas où elle est. Du coup, je les déteste encore plus. J'ai tellement envie de revoir Lucy... Je me demande comment c'est, dans son orphelinat à elle. Si elle a des gens qui l'aiment, ou des trucs du genre. Moi, on m'a mis dans le centre d'accueil le plus moisi du pays, m'est avis. La nourriture est dégueulasse. A neuf ans on me fait vivre ça. Ils sont pas gênés, ma parole. Et les autres pensionnaires ne se plaignent même pas, en plus! A l'école ou ici, moi, je ne fais rien à part leur mener la vie dure. C'est assez marrant, quand j'ai envie de faire quelque chose, ça se déroule. Enfin, je sais pas comment vous expliquer ça, c'est étrange... Mon père m'avait expliqué que moi et Lucy avions un don bizarre ; c'est peut-être ça. La fois passée, j'étais en rogne contre la petite Jenkins qui avait pris le dernier dessert. Et le lustre situé au dessus d'elle s'est effondré en plein sur sa tête. Bon, j'ai eu assez peur qu'on découvre que c'était moi... Mais à vrai dire : étais-ce moi? Je n'ai rien fait pour. A part pester intérieurement contre elle. Mais ça est allé, elle a juste récolté une dizaine de points de suture...

Journal d'Ange d'Estrées
27 août 2052
Je suis vraiment heureux ! Je crois que je n'ai jamais été heureux depuis que je suis ici, en fait... Donc c'est juste génial ! J'ai reçu une lettre, aujourd'hui. Ouais, je vous dis pas l'étonnement étant donné que je reçois jamais de lettres en temps normal... Mais là c'était encore mieux, car vous ne devinerez jamais qui était l'expéditeur. Bon, en fait, personne est susceptible de me répondre donc je vais le faire tout seul : l'école Poudlard! Oui, le fameux établissement dont mon père m'avait parlé quelques jours avant de mourir. Je suis teeeeeeeellement content. J'ai envie de sauter un peu partout. Et en fait, je crois que ce qui me réjouit le plus, c'est pas d'aller là-bas (car je sais pas exactement ce qu'on y fait et ça m'inquiète) mais c'est plutôt de partir d'ici!
D'après la lettre, un « sorcier » (je sais pas non plus ce que ça implique exactement) va passer me chercher dans trois jours pour faire mes achats scolaires.
J'ai tellement hâte!

Journal d'Ange d'Estrées
25 décembre 2053
Les vacances à Poudlard sont terriblement ennuyantes... Mais je vous assure tout de même que je préfère passer Noël ici plutôt qu'à l'orphelinat! Mes amis m'ont même offert quelques cadeaux! Les Gryffondors sont vraiment supers, en fait. Par rapport aux Serpentards. Mais à vrai dire, je pense que tous les sorciers sont supers. Moi-même, j'arrive à jeter des sorts de plus en plus puissants, et j'adore apprendre la magie.
En fait, je n'ai pas grand chose à te raconter. Simplement, cela m'étonne que tout soit devenu si parfait en l'espace d'à peine deux ans... Comme quoi, une baguette magique peut changer une vie.
Ah si, finalement, à la réflexion, quelque chose me vient à l'esprit. En ces temps de fête, je voulais juste dire que je pense beaucoup à ma famille, et que je suis un peu mélancolique. Ça me fait tellement mal. Papa me manque horriblement. Maman, je ne sais pas, je ne l'ai pas très bien connue. Mais le pire, c'est Lucy. Savoir qu'elle est là, dans le pays, peut-être tout près, et que je ne peux pas la voir... Quand j'y pense, j'ai envie de tout casser. Quatre ans que je ne l'ai pas vue. Elle doit être si belle, aujourd'hui. Elle doit être devenue une jeune fille! Ça m'énerve. Ça me fait pleurer. Bon, arrêtons de songer à ces funestes ressentiments, aujourd'hui c'est Noël. Allez, sois heureux, Ange. Je vais peut-être aller voir ma cousine Ellana. Je ne l'aime pas beaucoup, mais bon, elle a des blagues marrantes. En plus, à la prochaine rentrée, sa sœur cadette (une certaine Amy) va venir à Poudlard. Elle m'a un peu parlé d'elle – son portrait n'est pas très flatteur – mais je n'ai jamais eu l'occasion de la voir.

Journal d'Ange d'Estrées
1er septembre 2053.
Je n'y crois pas. Ce soir, c'était ma rentrée en troisième année. J'ai passé un été horrible à l'orphelinat... revoir ces horribles moldus m'a dégoûté. Mais, sincèrement, je ne parviens pas à réaliser. Est-ce un rêve? Je me pince, rien ne me réveille. On verra bien demain.
Mais, avant tout, laissez-moi raconter ce qui s'est passé. Comme d'habitude, à l'entrée dans la Grande Salle pour le festin de la rentrée, je m'assois à la table des Gryffondors. Je suis un peu ennuyé, le discours de la directrice va encore être ennuyant et rébarbatif. Mais bon. Les première année s'avancent dans l'allée centrale, ils sont aussi stressés que je l'étais à leur place il y a maintenant deux ans. Je remarque dans la file une petite blonde toute mignonne à l'air triste qui me fait sourire (je ne sais pas vraiment pourquoi, d'ailleurs). Le Choixpeau passe sur leur tête... C'est habituel, ennuyant, incroyablement soporifique. Et tout à coup, alors que je vais sans aucun doute m'assoupir, un nom résonne : « Estrées, Lucy ». Je pense halluciner. Je me frotte les yeux, je vois la petite blonde s'avancer sur l'estrade et se faire envoyer à Serdaigle.
Durant le repas, je ne mange pas. Ensuite, je me précipite sur cette jeune fille et je lui bredouille des bribes de phrases incompréhensibles. Là, je la reconnais, c'est bien elle. C'est ma sœur. Je désire la serrer dans mes bras, je veux tellement l'aimer! Elle m'a tellement manqué. Mais je n'ose pas, c'est comme si elle me prenait pour un étranger. Elle avait six ans quand nous avons été séparés, elle ne se rappelle sans doute plus très bien de moi... Cette révélation me fait un petit pincement au cœur, mais je ne dis rien. J'apprends rapidement que son orphelinat a été un réel calvaire, j'ai mal pour elle et je ne la comprends que trop bien. Mais nous sommes pressés par la foule qui sort de la Grande Salle, et elle doit se rendre dans son dortoir.
Moi, je retrouve mes amis avec des étoiles dans les yeux.
Demain, je vais retourner la voir. J'ai tellement hâte de revoir sa jolie frimousse, de pouvoir panser ses plaies! Si je ne me trompe pas, j'ai retrouvé la seule parente qui compte encore pour moi. C'est fabuleux.

Journal d'Ange d'Estrées
3 septembre 2058
Ma dernière année. Je me sens tellement vieux. Les ASPIC approchent. J'espère intérieurement que je les réussirai mieux que mes BUSE. Mais je ne me fais pas trop de soucis, j'ai simplement envie de prendre la vie comme elle vient. Lucy a l'air d'aller mieux, en ce moment. Elle commence à fréquenter des garçons. Ça ne m'enchante pas du tout, mais c'est peut-être mieux pour elle. Il faut qu'elle côtoie du monde. Je crois qu'elle a été beaucoup plus touchée que moi par son enfance difficile. Elle est tellement discrète... Je dois la protéger.
Mais je dois aussi penser à moi.
Oui. Cette année, je vais penser à moi. Je vais profiter.
CARACTERE

Généreux ♦ Impulsif
Attentionné ♦ Torturé
Passionné ♦ Mélancolique
Mâture ♦ Maladroit
Protecteur ♦ Méfiant


BUSE

- DCFM- E.
- Botanique- A.
- Sortilèges- E.
- Métamorphose- D.
- Potions- O.
- Histoire de la Magie- E.
- SCM- O.
- Astronomie- E.
- Etude des Moldus- A.


FAMILLE

- Grands-parents:
Percy Weasley (✝)
Audrey Weasley (✝)
- Père:
Léandre d'Estrées (✝)
- Mère:
Lucy Weasley (✝)
- Sœur:
Lucy d'Estrées
- Tante:
Molly Weasley
- Cousines:
Ellana Katzenberg
Amy Katzenberg
- Cousin:
Lewis Katzenberg




derrière l'écran



    - Pseudo: Hugs*
    - Âge: 89 ans.
    - Niveau et expérience de RP: J'écris depuis dix minutes.
    - Double-compte (si oui, lequel): Pas encore.
    - Comment avez vous connu le forum? La fondatrice *_*
    - Disponibilité: Je viens quotidiennement.
    - Autre chose à dire? J'aime les vaches. Grr.



Dernière édition par H. Ange d'Estrées le Sam 30 Avr - 22:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
Zoe Lupin





─ Hiboux postés : 23
─ Age : 22

MessageSujet: Re: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   Sam 30 Avr - 19:15

Un tel tombeur n'a-t-il point peur de voir sa vertu outragée par une foule de niais...jeunes damoiselles en furie ? Si j'étais vous, très cher monsieur d'Estrées, je songerai à prendre un garde-du-corps au plus vite. Un homme, de préférence, puisqu'il semblerait qu'ils ne s'intéressent point à vous malgré votre orientation. Cela donnerait un tableau fort intéressant...


Bien à vous,

Z. Lupin
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
H. Ange d'Estrées


Modérateurs


─ Hiboux postés : 113
─ Age : 23

MessageSujet: Re: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   Sam 30 Avr - 19:34

... ... (...) ... J'y songerai.

•••••••••••••••••••••



you & i













.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
P. Cassie Holloway


Modérateurs


─ Hiboux postés : 119

MessageSujet: Re: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   Sam 30 Avr - 21:36

    Question innocente : au juste… ils sont où, tes défauts, Monsieur "Nous n'avons pas besoin de reine de beauté, personne n'est parfait" — je cite ? (A)

•••••••••••••••••••••

Next time I'll be braver. I'll be my own savior.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
H. Ange d'Estrées


Modérateurs


─ Hiboux postés : 113
─ Age : 23

MessageSujet: Re: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   Sam 30 Avr - 22:28

    MAIS. MAIS. MAIS. *aucun argument* Il a un bouton sur...sur la fesse droite. D'ABORD QUE.
    (merci d'avoir prouvé à toute la populasse que je ne sais pas me conformer à mes propres restrictions... méchante fille.)

•••••••••••••••••••••



you & i













.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
P. Cassie Holloway


Modérateurs


─ Hiboux postés : 119

MessageSujet: Re: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   Dim 1 Mai - 6:59

    C'est Hope qui sera ravie de découvrir ça, dis-donc. * ZBAF * ( Je n'ai jamais prétendu être gentille, pour rappel)

    Tu es cruel avec ta famille. C'est monstrueux. Mais bon, c'est très bien écrit, pour ne pas trop changer. En tout cas, nos petits Minous vont réellement bien s'entendre. *-*
    Je vais faire comme si tu avais besoin qu'on te le dise, donc : TU ES VALIDEEEEEE.

•••••••••••••••••••••

Next time I'll be braver. I'll be my own savior.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
H. Ange d'Estrées


Modérateurs


─ Hiboux postés : 113
─ Age : 23

MessageSujet: Re: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   Dim 1 Mai - 10:42

    Zut, je voulais me valider moi-même (j'ai toujours rêvé de faire ça *Sbaf*)
    MERCI MAMY *-*

•••••••••••••••••••••



you & i













.
Revenir en haut Aller en bas



Lumos sur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body   

Revenir en haut Aller en bas
 

ϟ A N G E • our love is like a brick you can build a house or sink a dead body

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟOh Poudlard ! :: Pour commencer... :: Vos personnages :: Présentations :: Elèves :: Fiches Validées-