Partagez | 
 

 Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Lumos sur
P. Cassie Holloway


Modérateurs


─ Hiboux postés : 119

MessageSujet: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   Dim 24 Avr - 20:28

Pandore Cassie Holloway





généralités

    - Avatar: Emma Watson.
    - Maison: Gryffondor.
    - Année: 6ième.
    - Date de naissance: 24/12/2042.
    - Nationalité: Anglaise.
    - Baguette: 23cm, bois de cerisier, très souple et docile.
    - Patronus: Aigle royal.
    - Epouvantard: Une rivière aux eaux déchaînées.
    - Signe particulier: Elle est d'assez petite taille, malgré son âge.
    - Penchant sexuel: Hétérosexuelle.
    - Animal de compagnie: Elle possède un adorable chat, prénommé Stanislas.






en détails



PHYSIQUE


D’aussi loin qu’elle se souvienne, Cassie n’a jamais été très grande pour son âge. Au contraire, elle est même plutôt petite, menue et mince, d’apparence fragile. Sa silhouette est pourtant élégante et gracieuse, mais du fait de sa petite taille, elle passe parfois inaperçue. Ce qui lui convient, n’étant pas du genre prétentieuse.

Son visage, d’une fine délicatesse, harmonieux sans l’être totalement, est ovale. Son menton un peu flou casse l’effet de perfection qui se dégagerait autrement de sa physionomie. Des pommettes un peu saillantes encadrent un joli petit nez légèrement en trompette, qui vient ajouter une touche de malice à ses expressions, accentué de plus par un front assez bien proportionné, ni trop large ni trop étroit. Sa bouche, plutôt fine, est bien dessinée et ses lèvres rarement maquillées sont naturellement roses et brillantes, s’étirant parfois pour laisser entrevoir un sourire franc aux dents très blanches, alignées de façon régulière et irréprochable. Cependant, le plus surprenant dans cet agréable ensemble, ce sont ses yeux. Deux magnifiques billes d’un vert profond, pareil à la mousse qui parsème le pied des arbres, et qui parfois brillent un peu plus, comme si la rosée du matin venait illuminer la forêt. Selon les exigences de son humeur et de la lumière, ce regard s’assombrit pour devenir presque noir ou bien plus clair, se parant de reflets un peu argentés qui lui donnent l’air mystérieux. On peut aisément percevoir ses émotions à travers ces deux émeraudes. Ainsi on voit la tristesse permanente engendrée par une détestable nostalgie qui succède doucement mais sûrement à des sentiments plus positifs. La demoiselle reprend sa vie en main, et ça se voit. Autant d’un point de vue comportemental que physique. Elle s’habille avec plus de contrastes, plus de couleurs aussi. La résurrection commence.

La masse de cheveux châtains clairs qui encadre son visage le fait ressortir et met chaque élément en avant. Légèrement ondulés, d’aspect soyeux et doux, ses cheveux adoptent parfois des teintes plus sombres ou plus lumineuses. Sous le soleil, à certains moments de la journée, elle semble presque rousse, un roux tirant sur le brun mais qui forme autour de sa tête un halo fascinant, lui conférant une aura telle que les gens tournent généralement la tête vers elle pour la suivre du regard. Ce qui a le don de l’incommoder, s’étant accoutumée à sa propre discrétion. On ne saurait pourtant demeurer de marbre face à la confiance et l’ambition qui se dégagent désormais d’elle. Cassie retrouve son charme d’antan, qui s’était perdu avec la disparition de Katya. L’assurance récupérée fait doubler son élégance naturelle, lui donnant un peu plus l’apparence d’une adulte. Cela ne suffit néanmoins pas à masquer son côté enfantin et guilleret, toujours bien marqué.

En somme, la Gryffondor n’est ni plus ni moins que le triste résultat des évènements qui l’ont agencée.


HISTOIRE


    Portsmouth, Angleterre.
    Dans le courant des années quarante.

Elle vient au monde le soir de Noël — véritable joie pour ses pieux géniteurs — sous l'appellation de Pandore Holloway. Ses parents sont passionnés de mythologie grecque, d'où le prénom. Ils lui prédisent un avenir prometteur et sont persuadés que leur gamine connaîtra une destinée sans pareille. Ils ignorent encore qu'ils ont cruellement raison. Mais ça, c'est une autre histoire.
Première enfant des Holloway, Pandore fait le bonheur de Jill et Tomas, sa nouvelle famille. Ils ne sont pas très fortunés, leurs biens se résument à une maison modeste, un véhicule basique et quelques babioles sans conséquence. Ils se contentent de donner le meilleur d'eux-mêmes pour éduquer correctement leur petite fille, et bientôt leur deuxième. La naissance d'Alisha enchante Jill, comblée à l'idée d'être une seconde fois maman. Seulement deux petites années séparent les gamines. Elles grandissent ensemble et ne manquent de rien. Elles sont bercées par les sortilèges lancés à tout-va par leur géniteur, la magie fait partie de leur douce enfance. Ce qui ne dérange pas Jill, moldue ayant appris à vivre avec cet improbable secret.
Tout se déroule à merveille jusqu'à l'arrivée de Katya. Ils n'ont pas prévu ça, nourrir une cinquième bouche risque d'être difficile voire impossible en raison de leurs maigres revenus. Heureusement, ce n'est pas le courage qu'il leur manque. L'acharnement dont ils font preuve parvient à leur conserver un niveau de vie tout juste acceptable. Ce qui résulte de ces efforts ne peut pourtant pas subvenir bien longtemps à leurs besoins. C'est alors que le destin décide d'intervenir en leur faveur. Certes, ils auraient préféré demeurer dans cette difficulté financière plutôt que d'avoir à affronter tout le malheur déclenché par cette providence.

    Poudlard, bureau de McGonagall.
    2053.

Tu es ici depuis quelques mois. C'est pour toi un véritable soulagement que d'avoir pu échapper au quotidien des Holloway. Tu saturais de toutes ces larmes, de ce manque d'attention, mais plus que tout de son absence. Tes parents prétendent ne pas t'en vouloir, mais comment pourrais-tu les croire ? Ils ne t'adressent la parole que lorsqu'ils y sont forcés. Ils t'ignorent, évitent toute confrontation. Tu souffres, et eux, ils s'en fichent. Ou alors ils ne voient rien. Ils sont aveuglés par leur propre tristesse.
Au début, tu comprenais. Tu pensais bien que ça allait durer un moment, sauf que ça fait déjà un an. Toi, tu t'es donnée ce même laps de temps pour faire ce fichu deuil. Un an. Tu croyais t'y conformer, pourtant tu gémis encore. Cannibale et carnassier, le chagrin s'accapare de ton coeur un peu plus chaque jour pour y imposer sa dictature. Finalement, tu finis par admettre qu'il n'est pas simple d'oublier. Même parée de la plus inéluctable volonté du monde, l'échec est ta seule issue. Tu n'y parviens pas. Les souvenirs sont toujours là pour te rappeler l'être perdu. C'est parfois une scène, un éclat de rire, ou simplement un mot, un geste, une odeur qui te fait penser à elle. Chacune de ces pensées provoque en toi une explosion d'une force effroyable. Tes défenses tombent. Tu n'es alors plus qu'un oisillon au bord du nid, prêt à choir.
Plusieurs fois tu as pensé à trouver une solution pour te débarrasser de ces réminiscences. Aujourd'hui, tu as trouvé ce qu'il te fallait. En te renseignant à la bibliothèque, tu as appris l'existence non négligeable d'un ustensile fort pratique. Malheureusement, tu n'en possèdes pas. Tu es néanmoins certaine que la directrice pourra te venir en aide. C'est pourquoi tu viens de lui déballer toute l'histoire, du début jusqu'au jour présent. Elle te dit qu'elle comprend, bafouille deux-trois excuses qu'on t'a déjà répétées cent fois auparavant. Elle ne peut rien faire pour toi. Elle est désolée. Tu fais la moue. Face à ta mine apeurée, elle semble se décomposer. Après quelques minutes de persuasion efficace, elle finit par céder. Tu vas enfin avoir ce que tu désires.

    Poudlard, salle sur demande.
    2056.

Tu as du mal à réaliser ce que tu t'apprêtes à faire. Les risques sont grands pour que tu retombes dans une dépression. Tu en es consciente, c'est selon toi ce qui t'aidera à t'en tirer. Tu as bon espoir. Tes pas se font plus lents, l'immobilité te gagne. Tu regardes l'espèce de chaudron qui est posé devant toi. Un sourire crispé supposé te détendre se hisse sur tes lèvres. Un soupir s'échappe d'entre ces dernières. Tu baisses la tête vers ledit chaudron. Et puis tu y plonges tête la première.

« C'est l'été. Un ciel immaculé surveille un début de forêt où trône un ruisseau. Tu distingues trois silhouettes familières qui courent le long de la rive. Elles plongent. Tu les entends hurler de plaisir, d'insouciance. Elles s'amusent comme des folles. Tu te souviens que ça a duré des heures. Mais là, pourtant, ça passe à une vitesse hallucinante. Déjà la petite averse commence à arroser les gamines, encore occupées à nager dans le ruisseau. Tout se précipite. Tu lèves les yeux vers le haut parce qu'à l'époque, tu ne l'avais pas fait. Tu espères vainement que ça pourrait faire changer le cours des évènements. Mais c'est improbable. Tu le sais ; McGonagall te l'a dit. Tu peux revivre tes souvenirs mais en aucun cas les modifier. C'est sans doute le plus éprouvant.
Sous tes yeux, le climat change brutalement. Des rafales de vent font tanguer les arbres, le fine pluie se transforme en averse. Un peu plus loin, tu vois Alisha se rapprocher de celle que tu étais alors. Elle te regarde d'un air soucieux, alors tu la serres contre toi et tu lui dis que ce n'est qu'une passade, le soleil reviendra. Il ne faut pas s'inquiéter, tu lui dis que vous allez sagement regagner le sol ferme et aller vous abriter quelque part. Tu n'as pas le temps de terminer ton monologue que le courant vous emporte. L'eau se déchaîne, elle vous rend prisonnières de son tourment. Vous n'y étiez pas préparées, vous vous laissez guider par les flots.
Et là, tu l'entends. Pas de besoin d'être à la place de mini Pandore, actuellement à la recherche d'une prise à laquelle s'accrocher pour se sauver elle ainsi qu'Alisha, qui s'y agrippe comme à une bouée de sauvetage. Même toi, fantôme du futur, tu peux l'entendre crier ton nom.
Katya, alors âgée de six ans, est elle aussi victime du courant. Elle se noie quelques mètres devant vous deux. Tu la vois sortir de temps en temps la tête de l'eau, elle a à peine le temps de crier ton prénom. Sa voix est imbibée de peur, ses cris vont crescendo et t'incitent à réagir. Pourtant tu ne peux rien faire. Tu viens à peine de parvenir à t'accrocher à une pierre. Difficilement, tu aides Alisha à rejoindre le rivage. Tu peux lire l'angoisse dans son regard. Tu te débrouilles pour mettre pied à terre. Vous êtes saines et sauves. Mais Alisha pleure. Et toi, tu cours déjà à la rescousse de Katya. »


Tu n'as pas besoin de revoir la suite car tu la connais par coeur. Tu n'aurais jamais pu oublier. Son petit corps frêle qui glisse vers l'abîme, le silence qui remplace ses hurlements désespérés, le vide. Le calme plat. Plus rien. Depuis ce jour, il ne reste plus rien. Juste une famille profondément meurtrie et déchirée par la douleur. Avec en prime une adolescente coupable du décès de sa soeur cadette. Tes parents avaient raison de t'appeler Pandore, le malheur prend source par ta faute. Tu ne cesses d'en distribuer, partout où tu passes. Certes, demander, exiger même qu'on use de ton second prénom pour s'adresser à toi ne changera guère ce que tu es, ni ce que tu as fait. Une voix médisante murmure dans ton crâne que tu aurais dû prendre une décision plus rapidement, tu aurais dû quitter le ruisseau. Tu t'en veux tellement, tellement beaucoup. Mais les regrets n'y changeront rien. Ils ne te ramèneront pas Katya, tout comme ils n'apaiseront ni Alisha, traumatisée par ce même souvenir, ni tes parents.
Tu dois agir. Pour une fois dans ta vie, tu dois faire un choix. Et le bon, cette fois. Décidée, tu délaisses derrière toi la vieille pensine et tu t'engouffres dans les couloirs. Il faut que tu parles avec ta soeur.

    Portsmouth, Angleterre. Demeure des Holloway.
    2057.

Elles y ont réfléchi longtemps. Ça semble réellement être la meilleure solution. Elles ne peuvent plus vivre au milieu des deux cadavres qui leur servent de parents. Ils sont devenus inertes. On croirait avoir à faire à des Inferi. C'est pour ça qu'elles vont agir. Ensemble, elles arriveront à tenir le coup sans eux. Sans qu'ils s'en souviennent. Elles se rendent dans leur chambre, munies chacune de sa propre baguette magique. Elles entrent sans faire de bruit, de toute façon, plus rien ne tracasse Jill et Tomas Holloway depuis la mort de leur petite Katya. Elles s'approchent donc d'eux en silence, lèvent leurs baguettes à l'unisson et récitent simultanément la formule miracle : Oubliettes.
Le lendemain matin, ils ont tout oublié de leur troisième enfant. Ils ignorent jusqu'à son existence. Les deux soeurs sont obligées de garder le secret, d'éluder quelques questions visant une période de leur vie incohérente ou floue. Elles s'en sortent à merveille… Ou presque. Le souvenir de Katya plane toujours au-dessus de leurs têtes. Elles peinent à faire comme si de rien n'était face à leurs géniteurs. Mais elles savent qu'elles doivent les préserver du chagrin, de la perte. Elles ne sont plus que deux pour se soutenir, s'encourager et se souvenir. Et croyez-moi, ce n'est pas facile tous les jours. Loin de là.

    A bord du Poudlard Express, quelque part.
    2058.

Première année où Cassie peut avoir la conscience tranquille. Ses parents vont mieux, sa soeur résiste — elle n'en a jamais douté, Alisha est beaucoup plus forte qu'elle-même — et la revoilà en route pour Poudlard. Que rêver de mieux ? Ah, oui. Ça. Il est vrai qu'on ne peut prétendre que cette nouvelle année se déroule paisiblement et ne comprenne aucun risque. Une menace approche, on soupçonne un certain Travis Liam Jédusor d'être le descendant de Lord Voldemort. Par conséquent, il souhaiterait reprendre le travail commencé par celui-ci là où il l'avait arrêté. Certes, Cassie devrait s'en soucier, voire même reconsidérer son séjour dans la célèbre école de sorcellerie. Pourtant elle n'éprouve que du soulagement. Elle a le coeur léger et se fiche pas mal de ce prétendu nouveau Lord. Tout ce qui lui importe est de passer une excellente sixième année au coeur du château. Le reste n'est que facultatif. Cette année au moins, elle a le droit de souffler un bon coup, et de profiter pleinement de la vie. Elle ne laissera pas passer cette chance. Oh ça non. Elle n'a que trop attendu ce moment, il serait dommage de le laisser filer.
CARACTERE

Blagueuse ♦ Nostalgique
Patiente ♦ Extravertie
Souriante, ne fusse qu'un peu ♦ Narquoise
Courageuse ♦ Distraite
Amicale ♦ Jalouse


BUSE


DCFM •O.
Botanique • P.
Sortilèges • O.
Métamorphose • A.
Potions • E.
Histoire de la Magie • D.
SACM • O.
Astronomie • A.
Divination • O.



FAMILLE

Jill & Tomas • Parents.
Alisha • Petite soeur.
Katya ✝ Petite soeur.




derrière l'écran



    - Pseudo: Schei.
    - Âge: 8 ans et demi.
    - Niveau et expérience de RP: Deux ans de RP.
    - Double-compte (si oui, lequel): Pas encore, HAHA.
    - Comment avez vous connu le forum? Via Lizzie & Nexia.
    - Disponibilité: Toujours là.
    - Autre chose à dire? Vive les crudités o/




Dernière édition par P. Cassie Holloway le Jeu 5 Mai - 18:05, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
H. Ange d'Estrées


Modérateurs


─ Hiboux postés : 113
─ Age : 23

MessageSujet: Re: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   Dim 1 Mai - 11:10

    Allez, on se presse pour remplir la fifiche, Mamy.

•••••••••••••••••••••



you & i













.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
P. Cassie Holloway


Modérateurs


─ Hiboux postés : 119

MessageSujet: Re: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   Dim 1 Mai - 13:12

    Mamy. Quelle insulte. o__o
    Et puis j'ai fini l'histoire, NIARK. ( Il était temps )

•••••••••••••••••••••

Next time I'll be braver. I'll be my own savior.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
Alisha Holloway


Admin


─ Hiboux postés : 57
─ Age : 21

MessageSujet: Re: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   Dim 1 Mai - 17:45

Fini ta fiche grognasse.

Avec tous mes encouragements

•••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
http://ohpoudlard.forumactif.fr
avatar


Lumos sur
P. Cassie Holloway


Modérateurs


─ Hiboux postés : 119

MessageSujet: Re: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   Jeu 5 Mai - 17:56

Qui c'est qui a fini sa fiiiiiiche, sale vilaine soeur détestable qui pue des pieds ?

•••••••••••••••••••••

Next time I'll be braver. I'll be my own savior.

Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lumos sur
Alisha Holloway


Admin


─ Hiboux postés : 57
─ Age : 21

MessageSujet: Re: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   Jeu 5 Mai - 18:07

Par les pouvoirs qui me sont conférés, Je te valide ô grande soeur adorée. J'adore ta fiche *-*

•••••••••••••••••••••

Revenir en haut Aller en bas
http://ohpoudlard.forumactif.fr
avatar


Lumos sur
P. Cassie Holloway


Modérateurs


─ Hiboux postés : 119

MessageSujet: Re: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   Jeu 5 Mai - 19:18

OWAAAAY ! Merci soeurette la bonne fée

•••••••••••••••••••••

Next time I'll be braver. I'll be my own savior.

Revenir en haut Aller en bas



Lumos sur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cassie Holloway ✕ Un vertige puis le silence.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Réveil puis dodo...
» Réseau Free box du voisin... Puis je adopter un lapin ?
» [Vista] pilote d'affichage perdu...puis récupéré :|
» Trois petits tours et puis s'en vont
» Où puis-je aller xp rapide et bcp avec ma team ? x'(
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ϟOh Poudlard ! :: Pour commencer... :: Vos personnages :: Présentations :: Elèves :: Fiches Validées-